LE POUVOIR DU VERBE

Thérapeute Dijon

Qu’entend-t-on par « Le Pouvoir du Verbe »?

Il y a encore quelques mois, je ne portais pas d’intérêt particulier à ce sujet, bien qu’en ayant entendu parlé, vaguement, comme la plupart d’entre nous et à travers certains textes religieux « Au commencement était le Verbe.. »

Hors de toute connotation religieuse, ce que je partage là est issu de mes propres expériences.

On parle du Verbe, mais que représente-t-il?

J’entends par « Verbe » chaque mot existant, qu’il soit issu de toute langue confondue, ancienne ou actuelle, tenant compte également du « son » qui lui, émet une vibration. Il ne s’agit là pas uniquement d’un mot conjugué afin de construire une phrase.

Explications: chaque pensée prend forme dans la matière, à plus ou moins long terme. Une pensée a une certaine vibration, le Verbe, lui, a la sienne, mais qui, pour moi, a une avancée dans la matière par rapport à la pensée, à la différence de celle-ci, du fait que sa vibration a comme plus de densité.

Le Verbe est quelque chose que l’on crée, quelque chose qui est émis de celui qui l’exprime, jusqu’ici, je n’apprends rien à personne, je redonne juste de la valeur et du sens à ce que l’on pourrait percevoir et croire comme « banal ».

Alors quel Pouvoir?

Si l’on parle de pouvoir c’est parce que tout comme la pensée, qui est créatrice, le Verbe lui, l’est aussi!
Il y a deux façons essentielles à savoir, afin d’utiliser cette énergie dans le but de se créer du Bien-etre, de se libérer l’Esprit, en pleine Conscience, tout en redevenant Maître de son potentiel Créateur.

« JE ME SENS » « JE SUIS »

Dans un but précis de se libérer d’un état émotionnel, le JE ME SENS n’est pas à confondre avec le JE SUIS.

Pour quiconque s’intéresse aux émotions et est dans un chemin de dé-indentification à ses émotions et a conscience qu’un état émotionnel se traverse et n’est pas notre vraie nature, une clé pour ce processus est la formulation!

Je conseille cependant, à toute personne, désireuse de se sortir des carcans émotionnels qui nous entrainent dans des états d’être fluctuants, de cultiver l’habitude et de s’autoriser à exprimer de vive voix, absolument TOUT ce que l’on ressent, à l’aide de la formulation.

« JE ME SENS » Nous sommes vite pris dans nos pensées, nos tâches quotidiennes, comment nous allons nous organiser, tenter de ne pas oublier, le stress du travail, des horaires, des impératifs etc..
Dès que l’on prend conscience que l’on se trouve dans un état par exemple d’anxiété, ou de colère, de peur, le fait de formuler notre ressenti dissout l’énergie émotionnelle que l’on traverse.

Pour exemple: « Là je me sens triste de cette nouvelle » « Je me sens anxieuse avant ce rendez-vous, j’ai peur d’être jugé(e) et de ne pas y arriver » « Je me sens en colère d’avoir entendu cette remarque » « Je me sens coupable de ne pas pouvoir être présent » « je me sens obligé(e) d’aller à ce rendez-vous » « Je me sens dégradé(e) et dévalorisé(e) » « Je me sens victime » etc..

Là où notre ressenti est d’une aide précieuse, est pour exprimer l’émotion, le ressenti JUSTE que l’on est en train de vivre.
Pour le coup, le mental n’est plus utile, seulement notre ressenti, et le Pouvoir du Verbe.

L’expression d’un sentiment peut soulever comme une soupape qui retenait l’énergie d’une émotion; par la suite, il vous suffit de l’accueillir et de lâcher prise, laissez vous traverser par celle-ci, même si ça peut être désagréable, c’est l’occasion de se libérer d’une partie de Soi, générant un comportement inconscient et favorisant des pensées, nourrissant l’émotion, et la pensée, l’émotion etc… et l’effet boule de neige est lancé.. sauf en redevenant maître de Soi-même, en devenant responsable et sincère avec ce que l’on ressent et en se permettant de l’exprimer!

« JE SUIS » est une des affirmations la plus puissante. Il a l’effet inverse du JE ME SENS qui permet à l’énergie de circuler, tandis que formuler un JE SUIS crée une identification! cela imprime quelque chose et agit comme une programmation mentale.
l’expression JE SUIS est plus utilisée pour se programmer des choses positives.

Si vous êtes un(e) habitué(e) à fréquemment vous dire à vous-même « qu’est-ce je suis con(e) » « qu’est-ce que je suis nul(le) » etc.. je vous invite à arrêter cela des aujourd’hui et plutot se permettre d’exprimer que « l’on se sent bête » , que « l’on se sent humilié » « je me sens inutile » etc.. La différence au niveau de l’influence est majeure.

Il est important de bien faire la différence entre ces deux formulations, que l’on aurait tendance à confondre dans leur sens, et qui n’ont pas du tout le même impact énergétique pour notre inconscient et notre structure énergétique.

———————–

Nombre d’entre nous prétendent ne pas ressentir (ne pas ressentir est un ressenti) et ne pas être en mesure d’exprimer ce qu’il ou elle ressent. J’ai été comme cela pendant un bon nombre d’années et cela vient généralement d’une tendance à vouloir garder ses émotions, à ne pas oser les exprimer.
C’est aussi dû parfois à une enfance où l’on a souvent (parfois une fois suffit) entendu « Tais-toi » « Je ne veux plus t’entendre » « La ferme », il se crée alors un blocage au niveau de la communication chez l’enfant, qui, à l’âge adulte perdure et se renforce, plus on vit de situation où l’on se sent dans l’impossibilité de s’exprimer.

Pour info, la zone de la gorge est liée à la zone sexuelle, quand une de ces régions est touchée, l’autre est en lien également..
(le sex prime – S’exprime)
Cela rejoint le sujet tabou qu’est encore la sexualité de nos jours dans notre société, il ne faut pas en parler, c’est sale, ce n’est pas bien etc.. et au fond cette énergie bouillonne chez les hommes, tout comme chez les femmes, et plus cette énergie est refoulée, plus les désirs, les frustrations « non exprimées » génèrent de l’inconfort, de l’irritabilité et des tensions à ce niveau.

« Il y a quelques jours en ville, une jeune fille regardait joyeusement les pigeons manger, aux pieds de personnes consommant leur casse-croute (j’étais l’une d’elles) et un pigeon a commencé une parade en roucoulant devant sa promise, jusqu’ici la jeune fille s’en amusait, la maman aussi et lorsqu’il lui est monté dessus pour entamer une procréation, la maman a gentiment pris la jeune fille par la main afin qu’elle ne voie pas l’affaire en cours (qui a duré quelques secondes). La jeune fille se laissant emmener par la main, lui demandait pourquoi il lui était monté dessus, je n’ai pas entendu la réponse, mais la question avait l’air de ne pas aboutir à une réponse bien claire … Ce qui m’a tout de même interpellé.
Le comportement de la maman n’était pas stricte, mais la scène a généré une gêne montrant qu’à ce jour le sujet de la « reproduction » ne semble pas encore accessible aux enfants (c’est trop caca). »

———————–

En lien avec la pensée, la croyance est créatrice, à savoir qu’il se manifeste dans notre vie ce à quoi l’on croit, nous croyons à quelque chose, nous en faisons l’expérience.
On s’imagine donc, que ce que l’on formule par l’expression se réalise aussi, surtout si l’on y croit! La pensée et la parole associées sont puissamment Créatrices.

J’évoque ceci afin de nous amener à être attentif à ce que l’on veut nous faire croire (religions, médias, politique, publicités etc..)
Si vous souhaitez que quelque chose ne se présente plus dans votre vie, n’y pensez plus et surtout n’en parlez pas, retenez-vous.
Ne croyez pas sur paroles ce que je dis, ce n’est pas le but, mais expérimentez! Vous verrez vous-même les changements.
Oubliez ce que vous n’aimez pas, n’y prêtez plus attention, ne donnez plus de résonance en vous plaignant de cela, la plainte est exprimée, elle deviendra Réalité. Le verbe est Créateur!
Je prends pour exemple toutes les personnes qui se plaignent de la politique, en parlent constamment et surtout s’y intéressent.
Le fait d’en parler leur donne du crédit, et les fait exister, et en général, ce sont systématiquement des conversations avec une volonté de fond d’avoir raison, chacun impose son avis et s’enflamme, quand en face, celui-ci n’est pas partagé.
Quels sont les intérêts de défendre des paroles qui ne seront jamais tenues?

En passant, petite citation: « Que préférez-vous? Etre Heureux ou avoir raison? »

Soit, si ce à quoi l’on croit et dont on parle se réalise, mieux vaut s’abstenir de donner du pouvoir à ce que l’on ne veut plus, mais se tourner et investir notre énergie vers ce que l’on souhaite!
Celui qui croit vraiment que la Vie est une misère, un combat, une dualité, que l’Homme est un loup pour l’Homme, l’Univers se chargera de répondre à sa croyance et il en fera l’expérience.
Les informations qui viendront à vous seront en rapport direct avec votre perception de la réalité. C’est la Loi d’attraction.
Ce monde est le fruit de nos pensées et de nos croyances.

Pour clore le sujet, L’expression, la formulation, le sens des mots, l’intérêt d’utiliser les mots justes, ont une grande importance et sont une puissance sur lesquelles l’Humain d’aujourd’hui devrait s’appuyer avec plus de Conscience et de Responsabilité, afin de les mettre au service du Monde que nous avons l’intention de créer, pour Nous, pour toutes les espèces vivantes, présentes et futures.

Je nous souhaite à toutes et tous de se permettre de pouvoir s’exprimer en toute Liberté et surtout de pouvoir être écouté et entendu, l’écoute fait partie de la communication. l’asservité le définit très bien, ci-dessous lien sur sa définition:

http://maieusthesie.com/nouveautes/article/assertivite.htm

Une réponse to “LE POUVOIR DU VERBE

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *