ENTITES

Afin d’éclaircir le sujet des entités, qui fait partie du domaine de la Géobiologie, cet article a pour but de faire le point et d’éclaircir les lectrices et lecteurs qui auront un intérêt à s’en informer.

Le but principal étant de sortir de l’ignorance, des peurs, et des fausses idées à ce sujet, et surtout sortir du positionnement de lutte et vision duelle & de « combat » avec les entités, dixit les « méchants fantômes » ou vilaines « énergie négatives »..

Quand on parle d’entités, le terme va désigner plusieurs types d’énergies ou formes de conscience non incarnées, non physiques, vivant(e)s ou existant(e)s dans des dimensions également non physiques (l’astral en l’occurence) mais ayant un lien avec notre monde physique. Nous-même, possédant un corps astral, nourri par nos pensées, croyances et émotions.
Je ne parlerai ici que des entités humaines (âme ou esprit désincarné).

Définition d’une entité humaine

Une entité humaine est un Esprit, d’un homme ou d’une femme décédée et/ou désincarnée. Au moment de la mort, l’esprit quitte le corps physique, avec ou sans la conscience (plus de détails à ce sujet par la suite). Suivant l’état d’esprit de l’individu, et son degré de conscience, je pense que ce qui se passe ensuite varie en foncions de notre Vie ici-bas, de notre préparation à la mort, de nos croyances à son sujet, nos peurs et les conditions dans lesquelles la fin de vie ou le décès s’est déroulé.

L’état d’esprit reste le même qu’avant le décès, à savoir que si nous mourrons encore sous l’emprise de diverses émotions comme la peur, la colère, la haine, l’inconscience de soi ou tout autres sentiments ou croyances, ceux-ci, la plupart du temps, ne nous quittent pas simplement lorsque notre corps physique s’éteint.
D’où l’intérêt, j’estime, pour nous toutes et tous de s’interroger et s’intéresser au sujet de la mort et d’avoir une ouverture minimale à ce sujet.

Nombre de témoignages existent à ce jour qui nous prouvent que la vie ne s’arrête pas lorsque celle du corps physique, elle, prend fin.
Je citerai quelques sources à la fin de l’article.

Ce que l’on appel une entité est donc l’esprit d’une personne décédée, dont le corps est sans vie mais celle-ci se trouvant encore en lien avec la dimension physique terrestre, pour différentes raisons, évoquées ci-après.

Ce qui retient certaines entités

Je reviens sur la façon dont la mort survient, qui peut jouer énormément sur ce qui se passe ensuite.

Une personne qui meurt durant son sommeil et non préparée à ce moment de vie si important, peut ne pas être consciente de son état. Elle se retrouve donc, comme dans un rêve, qui peut durer un moment, car l’esprit « hors corps » se trouve dans un espace où le temps et l’espace n’existent plus, ce que l’on appel en général la dimension astrale. Au même titre que nous ne sommes, la plupart du temps, npas du tout conscient que nous rêvons (à part lors de rêve lucide). L’entité peut donc errer dans son astral (qu’elle crée elle-même par ses pensées/émotions) comme lorsque l’on rêve, que nous créons de la même façon (en fonction du contenu de notre inconscient) Cette errance peut durer pendant un temps indéterminé, parfois des mois, voir des années, pour nous qui vivons dans une dimension d’espace et de temps je le rappel. La différence pour nous est que le rêve s’arrête lorsque nous sortons de notre sommeil, et c’est là que l’on prend conscience que nous rêvions, mais pour elles il n’y pas de réveil physique, le corps étant sans vie.
Les personnes clairvoyantes et pouvant les percevoir peuvent en témoigner, un bon nombre d’entités errantes se promènent un peu partout, totalement inconscientes, jusqu’à ce qu’elles entrent en contact avec une Conscience, humaine ou non qui leur fera prendre conscience de son état, pour qu’ensuite, elle veuille bien accepter de continuer leur chemin, ailleurs que dans la dimension les maintenant en lien direct avec notre monde physique. Elles feront donc l’expérience d’une autre réalité.
Une amie médium travaillant en tant qu’aide soignante dans un hôpital avait témoigné que les traitements lourds parfois de médicaments et/ou calmants puissants, dans le but de soulager des douleurs, influençaient sur la conscience des personnes, ceci les mettant dans une sorte de flou et d’inconscience au moment de la mort.

Où en trouvent-t-on généralement?

Les entités peuvent se trouver partout. En général plus souvent dans des lieux où l’énergie est d’une vibration peu élevée, en résonance avec la vibration de celles-ci. Les lieux qui ont un passé important comme les châteaux par exemple ou anciennes bâtisses sont en général encore fréquentés par d’ancien(ne)s occupant(e)s, attachés aux lieux et à son leurs histoires avec ceux-ci.
Certains lieux comme les endroits « mal fréquentés » sont souvent chargés (bar ou discothèques de basses vibrations, recoins de rue sales et pollués, lieux où quartiers avec un vécu violent ou chargé émotionnellement etc..) en somme tout ce qui a été imprégné par des évènements intenses en émotions, ce que l’on appel des endroits chargés et lourd, que toutes personnes un minimum sensible peut ressentir.

Sont-elles dangereuses?

Oui & non. Les plus perturbantes seront celles qui l’étaient déjà de leur vivant. Certains esprits, incarnés ou non, ont le besoin de faire du mal ou de semer la pagaille. Les entités de criminels ou de « voyou » par exemple, avec un esprit de vengeance, colère et/ou haine et de violence sont en général les plus actives en terme de perturbation. Et l’on peut très bien aussi retrouver des entités totalement inoffensives, qui simplement, errent dans une maison, un lieu, ou un territoire, conscientes ou inconscientes de leur état d’être.
Pour une maison où se trouvent encore des entités, j’ai pu constater que certaines acceptaient des occupants (incarnés) et que d’autres ne l’étaient pas! Ce qui en général résultait le blocage pour la vente d’une maison par toute sorte de problématiques, souvent pas du tout rationnelles. A croire qu’elles ont leurs affinités, ou pas..
La peur n’est pas du tout une alliée pour éviter d’être en contact avec ce genre d’énergie, c’est d’ailleurs une des plus grandes faiblesses dont elles savent jouer (pour les plus malignes) afin de ne pas se faire voir et manipuler celles et ceux qui tentent de les débusquer.
A titre préventif, plus on va mettre son nez dans l’astral par curiosité ou toute autre motivation non nécessiteuse, plus on a de chance d’ouvrir des portes avec leurs résidents qui auront leurs influences. Pour les personnes s’amusant à faire des nettoyages d’entités, sachez que plus on en fait passer, plus on en attire. On en trouve certaines bien joueuses et suffisamment malignes pour bien se jouer de nous et nous manipuler..

Comment les aider?

La meilleure façon, c’est de ne pas essayer de les « dégager » dans un premier temps, la lutte et la violence, même énergétique, n’apportant rien de bon.
Il existe différents protocoles pour les faire passer de notre dimension physique à la dimension qui leur correspond. Par la prière par exemple si celle-ci est efficace et suffit. Pas forcément une prière religieuse, mais une que vous créez vous-même, et qui vient du Coeur, faite avec Conscience et Sincérité.
En leur expliquent leur situation et la vôtre afin qu’elles prennent conscience de celles-ci.
Ensuite pour les cas les plus complexes, là où les méthodes classiques ne fonctionnent pas, il est nécessaire de capter leurs intentions, et ce qui les retient. Pour cela, il est recommandé de faire appel, à des personnes qui sont en mesure de communiquer avec elle(s). Lorsque le décès n’est pas très anciens (qques mois ou années) il y a parfois besoin d’un contact avec un proche encore incarné, quelque chose à entendre ou à exprimer ou les deux, afin de libérer l’esprit des sentiments qui la retiennent ici-bas. A noter que ça peut être aussi une personne encore incarnée qui retient inconsciemment l’âme d’un proche. Dans ce cas une prise de conscience est nécessaire ainsi qu’un détachement.
Ma méthode la plus simple et très efficace était de détecter et ressentir leurs sentiments & émotions qui les maintenaient encore ici-bas et la formulation de ces derniers. En général cela les libérait, notamment grâce au pouvoir du verbe, qui permettait de dissoudre l’amas émotionnel dont elles étaient chargées.
Ensuite il y avait des cas plus ardus, où les causes étaient à creuser et à résoudre avec la personne en lien avec la présence des ces énergies.

Ce qui les attire/ le lien avec nous

Nous n’avons jamais à faire à ce genre d’énergie par hasard. Comme tout ce que nous attirons dans la vie, les entités sont des conséquences de ce que nous attirons la plupart du temps inconsciemment. Comme je l’ai déjà expliqué dans d’autres articles, tout est information! Et le fait d’avoir à faire à une entité qui nous perturbe est à voir comme un symptôme, c’est à dire une manifestation qui se créé suite à une cause bien précise. Cela peut être une émotion, un évènement particulier (choc émotionnel, blessure affective..) ce qui nous impact énergétiquement et permet l’intrusion d’une énergie extérieure dans notre structure énergétique. Et vouloir se débarrasser ou faire « monter » une entité sans aller à la cause qui a attiré celle-ci, correspond à soigner un symptôme et non la cause. A l’image de la médecine conventionnelle, sans aucuns jugements à son sujet, qui ne fait que traiter les symptômes physiques des patients et ne traite jamais la racine de ces derniers.

« LES MAUX DU CORPS SONT LES MOTS DE L’ÂME, AINSI ON NE DOIT PAS CHERCHER À GUÉRIR LE CORPS SANS CHERCHER À GUÉRIR L’ÂME. » Platon

En effet, lorsque seule l’action de faire partir l’entité est prisée, il en résulte certe un bien être, mais qui ne dure pas dans le temps! Car l’information qui a attiré celle-ci n’aura pas été traitée, ce qui fait que le symptôme (le message) ou maladie (mal-a-dit) persistera. Il en va parfois d’une simple prise de conscience ou d’un changement intérieur, ou d’une libération émotionnelle ou d’un travail sur une mémoire karmique ou transgénérationnel.

On peut en déranger certaines par la Lumière ou la Vibration positive que nous dégageons suite à une pratique quelconque ou simplement par notre présence. Celles-ci n’étant pas très réceptive à ce qui peut les perturber peuvent tenter d’agir contre nous par leur propre moyen, ce qui demande un alignement, un ancrage et une fermeté adaptée, sans rentrer dans une quelconque lutte, peur ou conflit quel qu’il soit.

Avec l’expérience et tous les questionnements que j’ai eu à faire au sujet des entités, il est important de voir ces phénomènes non pas comme une affaire à prendre comme une adversité, mais comme un phénomène qui a sa raison d’être! Gardons à l’esprit que ce sont avant tout des êtres humains, avant d’être des entités..!

Au sujet de sorties hors du corps, volontaires ou involontaires: EMI (Expérience de Mort Imminente):

Reportage passionnant et très bien explicite, selon le témoignage d’expérienceurs

Témoignage personnel de Nicole Dron, auteur de l’ouvrage « 45 secondes d’éternité »

Lectures et ouvrages remarquables:

LA VIE APRES LA VIE de « Raymond Moody
LE TEST de « Stéphane ALLIX »

Pour aller plus loin:

ENTITÉS ET PARASITES ÉNERGÉTIQUES de « Rose & Gilles GANDY

Laisser un commentaire